Vous êtes ici : Accueil > Réalisations d’élèves > Projets pédagogiques et travaux d’élèves > Latin > Initiation aux techniques archéologiques
Publié : 14 juillet 2007
Format PDF Enregistrer au format PDF

Initiation aux techniques archéologiques

INITIATION AUX TECHNIQUES ARCHEOLOGIQUES
-  Voyage dans le passé : visite de GISACUM

- Le mardi 3 avril 2007, en début de matinée, 2000 ans après nos ancêtres gallo-romains, les élèves latinistes des classes de seconde et de 1ère du Lycée de la Côte d’Albâtre ont foulé de leurs pas les thermes reconstitués de GISACUM, situés à quelques kilomètres de la ville MEDIOLANUM AULERCORUM (EVREUX).
L’après-midi, après avoir quitté ce site archéologique unique, les élèves ont poursuivi leur chemin et ont pu visiter le musée principal d’Evreux, notamment la salle archéologique qui rassemble le patrimoine historique issu des fouilles du site de GISACUM.

1er chapitre : la matinée
- GISACUM contrairement aux villages typiques gallo-romains, est un centre religieux. Ce site a été construit par les Aulerques Eburovices, quelques années après la fondation d’Evreux, à la fin du 1er siècle avant Jésus-Christ. Il se caractérise par sa forme originale hexagonale. De plus, les habitations étaient situées à la périphérie et tournées vers ce centre cultuel comprenant un grand sanctuaire de 6 à 8 hectares ( avec trois temples gigantesques de plus de 20 mètres de haut ), de nombreux fana (petits temples gaulois réservés à des divinités locales), un amphithéâtre spectaculaire qui pouvait accueillir plus de 7500 personnes
( plus que pour le Zénith !) et enfin les thermes. En effet, ce site, fouillé depuis 1837, fait l’objet de reconstitutions et de visites depuis quelques années. Mais malgré des recherches archéologiques très fructueuses, il reste encore de nombreux points d’ombre : on ne sait toujours pas à quoi servait le monument des eaux ni où l’aqueduc allait.
Pour que les visiteurs puissent comprendre et imaginer le fonctionnement des thermes, les archéologues ont reconstitué une partie de ces thermes montrant toutes les pièces utilisées par les Gallo-Romains : les vestiaires apodyteria, les différents bains : chauds caldarium, tièdes tepidarium et froids frigidarium ; ainsi que les latrines. Mais les thermes n’étaient utilisés intégralement que lors des fêtes religieuses.
La salle d’exposition nous permet de nous initier aux différentes techniques archéologiques. En effet, les archéologues utilisent principalement deux techniques pour trouver les vestiges : les photos aériennes et les sondes géophysiques ( méthode qui consiste à envoyer de petites
"charges" électriques sous terre ; selon la longueur parcourue par cette "charge", les archéologues sont en mesure de déterminer la présence ou non de vestiges archéologiques). De plus, des maquettes représentant les thermes et la ville de GISACUM sont exposées, permettant aux visiteurs de se faire une idée plus précise de cette ville gallo-romaine, très originale par sa disposition.

2ème chapitre : Musée municipal d’Evreux

L’après-midi, les élèves ont pu visiter le musée municipal d’Evreux, qui lui, n’était pas aussi attractif que la visite des thermes de Gisacum. En effet, même si les objets exposés sont bien conservés, et même s’il y a un véritable effort de présentation, la visite non guidée est moins ludique : le visiteur est beaucoup moins sollicité.
Si nous devions y retourner, nous choisirions la visite guidée !!
Les objets exposés permettent d’admirer plusieurs facettes de la vie des hommes vivant dans la période antique, du paléolithique à l’époque de l’Apogée des Gallo-Romains. D’autres oeuvres d’art étaient aussi exposées, mais datant, elles, d’époques plus récentes.

Quoi qu’il en soit, la visite des thermes de GISACUM et du musée municipal d’Evreux fut très agréable et très enrichissante, d’autant plus que le soleil était au rendez-vous ainsi qu’une petite brise rafraîchissante !

VIVEMENT LA PROCHAINE VISITE !!