Publié : 26 mai 2005
Format PDF Enregistrer au format PDF

Ravensbrück (suite 2)

A toutes ces détenues vinrent s’ajouter des femmes russes qui arrivèrent au camp en 1942 par convois.
Fin 1942 le camp comptait 15 000 prisonnières et bientôt 42 000 a la fin 1943.
Ravensbrück avait son propre crématoire et en novembre 1944 on y construisit une chambre a gaz.
Ainsi dans les derniers mois de la guerre, suite a l’avance rapide des forces soviétiques des milliers de femmes furent gazées. Fin mars 1945 les S.S évacuèrent les archives du camps. Le 18 et 18 avril ils ordonnèrent à toutes les prisonnières capables de marcher d’évacuer le camp. Seules 3000 femmes malades et complètement extenuées ainsi que 300 hommes restèrent au camp.
La libération eut lieu le 30 avril 1945 par l’armée russe. En tout et pour tous 132 000 femmes et enfants furent incarnés à Ravensbrück. On estime que 92 000 d’entre eux y furent assassinés ou moururent d’épuisement ou de faim.