Publié : 17 mai 2005
Format PDF Enregistrer au format PDF

La longue marche des « NN »

La longue marche des « NN » : Devant l’avance de l’armée Rouge au début de 1945, fut ordonné en toute hâte un mouvement général d’évacuation des prisons, parallèlement à celui des camps de concentrations. Celle de Jauer s’accomplit en deux transports, l’un de chemin de fer sur Ravensbrück, parti le 28 janvier pour arriver à destination le 24 février à la prison d’Aichach en Bavière. Lundi 5 février 1945, avant de partir, le bout de pain traditionnel et une cuillerée de viande hachée avec une noix de margarine. L’étape dure 30km au lieu de 23km entre Lauban et Görlitz. Ce n’est que dans la nuit, que les femmes arrivent à la prison pour hommes. Réparties à 10 et 14 par cellules de 3,5 mètres sur 1,8 m sans pouvoir ni se laver ni se reposer. Elles y resteront jusqu’au lundi 12 février sans sortir. Le mardi 6 février, une cruche de deux litres et demi pour toutes et une autre le soir. Le mercredi, toujours la même ration d’eau, pour manger, elles n’avaient pas de gamelles ou que six. Le matin elles avaient du pain et du café et le soir la même chose avec un peu de margarine.