Vous êtes ici : Accueil > Vie culturelle > Le printemps des poètes 2018
Publié : 18 avril
Format PDF Enregistrer au format PDF

Le printemps des poètes 2018

Longue, mince, en grand deuil à la source, une voix
Dans son oeil, ciel livide, chênes, des églogues.
La rue assourdissante, printemps, un poète,
La douceur qui fascine et tout aime à la fois.

Une femme passa le front sur l’oreiller,
Soulevant, balançant dans ses noirs dialogues.
Moi je buvais, crispé, en train de travailler,
Aigle et noble, avec l’oiselle intimidée,
Dont le regard m’a fait, étrange point muette
Un éclair... puis la nuit ! Un nid ? C’est une idée.

Kelly GANGI (2nde 2)