Vous êtes ici : Accueil > Vie scolaire > Actualité > Des élèves du lycée au Challenge INNOVATECH
Publié : 30 janvier 2017
Format PDF Enregistrer au format PDF

Des élèves du lycée au Challenge INNOVATECH

En liaison avec l’Association « Elles Bougent », chargée de promouvoir les carrières scientifiques, et notamment les Sciences de l’Ingénieur, auprès des jeunes lycéennes, cinq filles de 2nde et 2 filles de Terminale du lycée de la Côte d’Albâtre, ont participé au Challenge INNOVATECH qui se déroulait jeudi 21 janvier au CESI de Mont Saint Aignan.

Au cours de cette journée, les élèves ont dû, avec des élèves ingénieures du CESI et de l’INSA ainsi que des ingénieures confirmées, trouver dans un délai imparti un concept de produit innovant répondant à un besoin de la vie quotidienne.

Le projet devait ensuite faire l’objet d’une présentation devant un jury constitué notamment de professionnels.

Les six équipes ont majoritairement choisi la problématique liée à la Ville Durable. Chacune l’a traité à sa manière, en abordant des questions comme l’énergie, le traitement des eaux, la circulation et le stationnement des véhicules.

Au cœur de leur réflexion : comment les nouvelles technologies peuvent nous aider à gérer la ville du futur d’une manière plus durable ? Et comment ces innovations pourraient faciliter notre vie au quotidien ?

A l’issue des délibérations du jury, Marie HAMEL et Laurine BERNIER, deux élèves de Terminale scientifique Option Sciences de l’Ingénieur du lycée de Saint Valéry, et leur équipe ont été récompensés par le prix du jury.

Elles se sont brillamment illustrées dans la catégorie objets connectés avec un projet « SmartLine / booster votre trajet ».

Elles représenteront donc la région Normandie et défendront leur projet au Ministère de l’Economie et de l’Industrie à Paris le 21 mars prochain.

Félicitations également à Sélina et Malory LEROY, Mathilde FOSSE, Victoria VOISIN et Vérane KAISER, élèves de seconde, qui n’ont pas démérité et qui sauront tirer bénéfice de cette expérience pour mener à bien les études scientifiques qu’elles envisagent de faire l’année prochaine.

Elles iront de toute manière supporter les camarades à Paris en compagnie de leur Professeur de Sciences de l’Ingénieur, Antoine PONS.